Contact

+49 241 9560-0  Mail

  • 40627 Düsseldorf-Unterbach
    Kirche St. Mariä Himmelfahrt

    températur:
    20,5
    °C
    humidité:
    59,3
    %rF
    dernièr mesure:
    17:56
    h
  • 31134 Hildesheim
    Michaeliskirche

    températur:
    22,6
    °C
    humidité:
    55,8
    %rF
    dernièr mesure:
    17:58
    h
  • 40668 Meerbusch-Lank
    Kirche St. Stephanus

    températur:
    21,9
    °C
    humidité:
    59,6
    %rF
    dernièr mesure:
    17:59
    h
  • 52062 Aachen
    DOM

    températur:
    21,9
    °C
    humidité:
    60,3
    %rF
    dernièr mesure:
    17:55
    h
  • 50676 Köln
    Krypta Maria im Kapitol

    températur:
    19,1
    °C
    humidité:
    79,7
    %rF
    dernièr mesure:
    17:57
    h
  • 66346 Püttlingen-Köllerbach
    ev. Martinskirche

    températur:
    20,7
    °C
    humidité:
    65,8
    %rF
    dernièr mesure:
    17:59
    h
  • Eglise St.-Hubertus, Grosselfingen
    Chauffage d'église MAHRCALOR® année d'installation: 2010
  • Archives MAHR
    Données et plans de millier d'églises sont gardés dans nos archives
  • Eglise Petri à Lübeck
    Technique de réglage MAHR Actherm® pour 22.000 m³ de volume d'église
  • Sankt Johann, Denkingen
    Chauffage d'église MAHR 1978 – durable grâce à la qualité et à une maintenance régulière
  • Cathédrale et église Liebfrauen à Trèves
    Système de chauffage MAHR au patrimoine culturel universel de l' UNESCO
  • Eglise en hiver
    Une température de base assure la substance du bâtiment

Chauffage par le sol

Installation du systême:

Sur le béton du dessous une isolation thermique est d'abord montée pour réduire toute perte de chaleur dans le sous-sol. Sur l'isolation on empêche la vapeur de se développer par un film en plastique sur lequel est posé le chauffage.Celui-ci peut être un chauffage à eau chaude ou à air chaud.Un chauffage du sol électrique est aussi possible.Pour transporter l'eau, les tuyaux peuvent être en cuivre ou en plastique.Sur le chauffage lui-même, une chape de ciment chauffante est mise sur laquelle le revêtement du sol est posé.

Les avantages du systême:

  • La sensibilité élevée à la température des personnes qui assistent à la messe à cause du sol chauffé.
  • Le manque de grille sur le sol.

Nous aussi, nous avons posé des chauffages au sol dans les églises mais presque jamais comme seul systême de chauffage, mais toujours en combinaison avec un chauffage qui est capable de maintenir aussi la température des surfaces supérieures au dessus de la température de gèle (température à laquelle se forme l'humidité de l'air, par ex.sur une fenêtre de salle de bains).

Inconvénients du systême:

  • Une éfficacitè de chauffage médiocre et l'impossibilité qui en résulte de maintenir tous les murs et plafonds au dessus de la température de gèle.
  • Le besoin en chaleur d'une église est indépendant de la spécificité du bâtiment qui ne peut être en général atteinte par un chauffage au sol. D'après notre expérience un chauffage au sol ne peut couvrir que 35 à 50% des besoins de chauffage. C'est pourquoi en général des systêmes de chauffage supplémentaires sont nécessaires.
  • Nous entendons souvent que la répartition de la chaleur avec un chauffage par le sol est bien meilleure parce qu'on ne chauffe que les endroits où se trouvent les personnes et que le plafond reste frais- d'un point de vue physique cela est pour ainsi dire impossible puisque l'air chaud est toujours plus léger que l'air froid et que l'air chauffé du sol monte toujours. Le résultat de „cet équilibre des températures“ se manifeste par des mouvements d'air importants qui sont percus comme des courants d'air désagréables.
  • Cet air qui peut être très humide à cause de la neige par ex.se rencontre dans des églises avec chauffage au sol et conduit à un maintien de la poussière important. La photo ci-jointe montre une église avec chauffage au sol et clarifie ce problème. Près du conduit de cheminée, la surface murale est beaucoup plus chaude et l'accumulation de poussière bien moindre.


Fazit

Les endroits dont la température est au dessus de 0 degré restent bien plus longtemps sans poussière -parce que sec – les cycles de rénovation sont beaucoup plus espacés.

  • Le travail de réglage d'un chauffage par le sol est très limité et lent. Une fois dans le sol, la chaleur se répand dans la pièce quand elle n'est plus nécessaire Inversement il faut quelques fois plusieurs heures jusqu'à ce que le sol atteigne la température souhaitée et jusqu'à ce que la chaleur se répartisse dans l'église.
  • L'installation d'un chauffage par le sol suppose toujours un nouveau revêtement de sol. Si une importante rénovation est de toute facon prévue, l'installation d'un chauffage par le sol peut être considéré comme chauffage complémentaire et acceptable. Le changement de revêtement d'un sol intacte pour installer un chauffage ne nous parait pas souhaité en raison des frais provoqués.